Je publie sur ce blog en toute modestie, MON sublime compte-rendu ! Ah ah !

 

"Bon, voilà, je me met au compte-rendu de la réunion du vendredi 20 Février au soir chez François, leader d' « Amitié Berbère ». J'essaie de faire un truc thématique, mais ce sera un peu en vrac ! J’ajoute également quelques points décidés à Giromagny.

drapeau_maroc

Nous commençons le séjour par l'Atlas et nous finirons par la partie « échange culturel » pour ne pas dire « gros touristes », je plaisante ! Cela nous laisse une marge de sécurité pour notre retour, au cas ou nous arriverions en retard pour l'avion par exemple.

Administratif : Il faut faire faire des passeports pour partir là-bas, on peut en faire dans les mairies normalement, pas besoin d’aller en sous-préfecture, ils coûtent environ 80€ pour les majeurs, et moitié moins cher pour les Loki. Avec la carte d'identité, cela suffit pour partir là-bas.

Vaccins : Vérifiez si vous êtes à jour avant de partir, bande de bacilles pesteux !

Réservations : Penser à réserver à l’avance les moyens de transports (avion, taxi, bus…) et également les lieux de couchage, hôtels, mais aussi prévenir de notre arrivée les populations de là-bas car une douzaine d’occidentaux turbulents (et affamés pour certains) ne passent pas inaperçus et question bouffe surtout !

L’avion : L'idéal conseillé par l'association serait de partir de Mulhouse (avec Easy Jet), car nous arrivons directement à Marrakech et non pas à Ouarzazate, car pour votre gouverne, bande de jeunes insolents, Marrakech se trouve juste à côté de l'Atlas (moi-même j'ai mis du temps a piger ça).

Le départ : Nous partirions donc le Jeudi 9 Juillet au matin, mais pourquoi ? Oui POURQUOI ?!? Vous vous posez sans doute tous la question, bande de petits fripons, hein ? Bon, je m'égare déjà… un trajet pour le Maroc met entre 3 et allez, 5 heures pour une bonne marge, nous arriverions donc à l'aéroport de Marrakech dans la journée, ce qui nous laisse le temps de visiter, faire les gros touristes purulents et surtout réserver un bus pour notre départ de Marrakech en direction de l'Atlas, car il faut s'y prendre beaucoup de temps à l'avance !

Il faut éviter d'acheter de la bouffe dans notre cher pays et de la trimballer dans l'avion, mieux vaut l'acheter à Marrakech (je parle du gros de la bouffe, évidement, chacun prendra un petit peu sur lui, des trucs comme des barre énergisantes, de la dope et des nuggets (au ketchup, ça va de soi).

Il faut aussi trouver un taxi pour partir de l'aéroport jusqu'en ville, mais cela ne devrait pas poser trop de problèmes ! Nous dormirions dans un hôtel. (Médina ? Ou Royal ?). Cacafoin.

Petite conversion de devise : 11 Dirhams = 1€ 

Ensuite (b*rd*l, je viens de perdre mon traitement de texte et j'ai perdu plein de lignes ! Ca va chi*r! Notez la censure efficace !) nous voilà donc le vendredi 10 à Marrakech, belle journée, ensoleillée, et nous glandons comme des rats du désert, mais attention a ne pas se coucher trop tard, car le lendemain, la journée commence tôt, très tôt (niark niark !)...

En effet, le Samedi 11, nous partons vers 4h du mat' (minimum... enfin on part pas plus tôt quoi !) et de Marrakech, nous filons à Azilal, dernier petit îlot de civilisation avant les sauvages montagnes de l'Atlas. Le trajet mettra environ 8h, sans compter les bandits de grands chemins, qui pullulent dans la région). Nous emprunterons donc la CTM, Compagnie de Transport Marocain (d'ou la CTPM de chez nous... la compagnie de transport PAS marocain, warf warf ! J'en suis fier de cette blague !) Nous dormons le soir à Azilal. Ou pas, d'ailleurs, je viens d'apprendre par Benoit.F que nous dormirions directement à Tabant et que nous ferions seulement une escale à Azilal ?

Ce qui suis est donc faux (quel compte-rendu de m*rde, oui je sais !) du moins pour les dates (et non les dattes, ah ah !)

Le lendemain matin, nous sommes (stupeur !) Dimanche 12, et c'est le Souk à Tabant, un petit village près d'Azilal, et comme par hazard, c'est la journée du souk ! Eh oui, tout est scrupuleusement calculé, car au souk se trouvent aussi les muletiers, prêts à louer leurs services.

En parlant de Souk, voici les dates de Souks dans les autres patelins :

Tabant = Dimanche

Kal Am Gouna ( ?!) = Mercredi

Al Emdoun ( ?!) = Samedi

Dans la même journée, nous partons directement de Tabant pour aller à Aït Imi, un petit village également. C'est là que nous dormirons ce soir.

Et voilà, c'est là que commence le grand voyage avec nos mules et à pieds c'est la partie « rando » si j'ose dire ! Je vous renvoie au Planning de Beni sur le Google groupe pour les dates et horaires, j'ai pas spécialement envie de tout réécrire ! Nous en aurons pour environ 10 jours de marche, entre Aït Imi et le dernier patelin (j'arrive pas à me relire) ou nous reprenons le taxi (ou un truc motorisé qui roule de toute façon) pour Ouarzazate, qui n'est pas très loin de Marrakech (une journée de roule-roule environ ?).

Pour la boucle « aller-retour » depuis Marrakech, il faut donc compter environ 15 jours, le planning des dates et lieux a été organisé pendant ce WE à Giromagny.

Attention : Il existe aussi un passage ou une éventuelle pluie peut faire monter rapidement les eaux et nous interdire le passage pendant quelques jours : soit on attend, soit on fait un détour, le muletier décidera !

Col : Avant d'entrer dans la vallée du M'goun, nous devrons franchir un col plus ou moins abrupt, ce sera la partie du voyage la plus « dénivelée », mais rien de bien méchant non plus !

Nourriture : Comme il a été précisé là-haut, chacun a sur soi un peu de bouffe perso, pour le voyage a pied, on fera au préalable des réserves en ville en arrivant, il existe également des « boutika » dans les petits villages de l’Atlas, où l’on peux se ressourcer (pâtes, semoules, sardine au piment), enfin bon, en général, ces « boutika » ne sont qu’une étagère garnie de nourriture, pas un Super U.

Les blousons : Demander dans vos familles des blousons à bonne fermeture (éclair), de type « froid », il faut des tailles de 5 à 10 ans . On peut aussi en trouver dans des trucs genre « Emmaüs » mais rien ne sert de les acheter cher ! Il faut une trentaine de blousons en tout ! Il ne prendront pas beaucoup de place, on les emballe sous vide avec un aspirateur dans un sac poubelle et ça tient dans la poche (ahah). En fait au dernières nouvelles, il en faut 134, ah ah ! 99 blousons et 35 K-Ways.

Infirmerie : Chacun emmène une petite trousse à infirmerie perso (sauf Laurent, qui se trimballera une grosse malle pleine d'arnica). Contrairement à ce qu'on pourrait imaginer, les serpents, scorpions et autres palmipèdes sont rares dans la région.

Il ne faut pas faire les fripons dans l'Atlas, car dans la partie que l'on fera à pied, les secours seront quasi inexistants, et une fracture ouverte est condamnable ! Donc prudence, on ne saute pas d'un rocher, on l'escalade doucement sur son coccyx, c'est pigé ?! Pas de courses de brouette ou de Battle royale dans la vallée du M'goun ! Ce point est très important.

Les Mules : Le nombre de mules idéal serait de trois, car nous aurons pas mal de bazard. Les mules portent nos gros sacs et les blousons, le gros de la bouffe, les trucs collectifs. Nous aurons sur nous des sacs perso de taille plus petite. Une mule et son muletier coûte environ 140 Dirhams par jour, soit 12€.

L’eau : Avant la partie dans le Haut-Atlas, il faudra faire une réserve importante d’eau. Il faut également prévoir de quoi purifier l’eau (filtres, pastilles, eau de javel ?!) et ne pas la boire directement. D’après l’association, il ya 100% de chances pour que quelques-uns d’entre nous attrapent une petite gastro (ou une grosse diarrhée, ça dépend). C’est cool, hein ?

Un guide : Il nous faut impérativement un guide qui nous servira de passeport et d'interprète chez les villageois berbères, car la langue sera une barrière, je vous renvoie au lexique de Koka, très pratique ! (Le berbère est différent de l'arabe !!). L'idéal est qu'il soit un familier chez les populations de là-bas (soit qu'il va souvent dans l'Atlas, ou qu'il a de la famille, etc...)

L'association nous a recommandé Mohamed, un jeune gars de 19-20 ans qui parle le berbère, l'arabe, le français, l'espagnol et l'Ukrainien à ses heures perdues.

L'idéal serait de réussir a chopper un instituteur qui nous servirait de guide/interprète.

Important : là-bas, les éventuelles rétribution se font à juste titre : on ne donne pas plus ou pas moins pour ne pas offenser quelqu’un. Il s’agit de ne pas créer de déséquilibres dans ces sociétés !! Pour prendre une photo (ça ne concerne pas grand monde mais bon !) on demande la permission, si c’est « non », pas la peine d’insister ! Pour quoi que ce soit non plus d’ailleurs ! Toujours garder à l’esprit que les mœurs sont très différents et que l’on ne pense pas pareil alors attention à son comportement ! De même, là-bas, on paye tout ce que l’on consomme évidement : nourriture, mais aussi gaz, electricité par exemple.

Orientation bibliographique : Je vous invite également à lire à ce sujet « L’ethnographie des peuples berbères », que Benoit.F a mis en pièce joint dans un de ces messages sur le blog. Il y a 9 pages ce n’est pas la mer a boire, j’ai tout imprimé, j’ai aussi emprunté à la BU « Le guide de la culture Berbère », que j’amène a chaque WE et que personne ne lit (ahah). Egalement, pour pas être à la masse,  je vous invite à lire tout ce que Benoit nous envoie, en fait !

Equipement : Il faut emporter le moins de bordel possible. Au fil des années, les types de l’association nous ont dit qu’ils partaient avec des sacs de plus en plus légers. Les mules porteront le gros des affaires, mais c’est pas une raison pour se surcharger, de toute façon, les mules ne viendront pas avec nous à Marrakech (ahah). Il existe je crois, une liste de bazard à emmener fournie par l’association, en tous cas, le moins de fringues possibles, un sac de couchage, une paire de bonnes chaussures de marche ! (Je pense à Loki, que je n’ai jamais vu avec des chaussures de marche, mais là, je pense qu’on les rentabiliserait !). Un habit chaud aussi !!

Scouts Marocains : Il existe une liaison Marrakech-Rabat par train (compter environ 3-4h). Petit rappel, c'est vers Rabat (qui est la capitale du Maroc, d'ailleurs) que se trouvent les scouts Marocains.

Voilà, je crois avoir a peu près abordé tout le bazard, en tous cas tout ce que j’avais noté ! Que la puissance des secrétaires-reporters ne tombe jamais !!"

Snif, j'ai une petite larme à chaque fois que je le lis, quel style, quelle éloquence...