100_1741   

Notre suprême équipe sort donc de l'auberge et se dirige sur la place publique, en pleine effervescence. Les manants sont de sortie et les odeurs de la foule et des cochons se mêlent et rentrent dans nos narines. Nous nous déguisons habilement affin d'éviter toute altercation avec eux (photo de gauche).

Quelques photos, durant la friponnade de la rue: Notre sortie, suivi d'une lente déambulation dans la chaussée et enfin, notre arrivée a la place St-Martin. (Vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir).

100_1737

     100_1738

100_1745

     100_1748

100_1752





<-- Sebi nous donne ses instructions, mais personne ne l'écoute, ah ah ah !
(Notez l'air dédaigneux de Laurent)

   



Alors que la cohue est à son comble, les manants s'écartent pour faire place à une grande personnalité: Le Roi Pov !(prononcer "Poffe"). D'un pas magnanime, il s'avance avec sûreté et monte sur l'estrade. Saisissant un micro, il se met à proferer des ordres de toutes sortes (photos plus bas). Sur son ordre, nous nous ruons sous un marabout, en passant devant des vieux manants...

100_1764100_1761   
<--   Aux risques et périls des secretaires-reporters, (Et surtout Antoine, qui ne connait pas la honte)  nous réusissons à obtenir ces photos classées "secret-défense".

Voila aussi quelques pochetrons que nous avons rencontrés dans la rue:

100_1769

<--- Celui-ci nous a particulièrement marqué !

                                100_1773

  Un maître forgeron, très chaleureux --->





Nous voici donc sous le marabout. Nous manquons
d'en crever plusieurs fois a cause de l'odeur, mais
tout va bien, pour finir, jusqu'à ce que François le Va-nu-pieds fasse son apparition. Habillé comme un gueux, il importune Sebi, jusqu'à ce que le Roi Pov s'en appercoive (Sebi, qui possède des relations très haut-placées, est un grand ami du Roi Pov) il ordonne alors à son bourreau favori de le châtrer sur place, ce que fait ce dernier, au grand damn de François-la-fripouille (alias, Louis le Crochet, le voleur de Pierre Sacrée des Pictes), et à notre grand amusement, ah ah ah !

100_1782

      100_1797
1: Avant                                            2: Après

Mais tout n'est pas fini, assidus lecteurs, car vient alors la partie la plus trépidante (ce n'est pas difficile) de notre superbe réunion "BAU": Le Jeu des Bougies, Youhouhou !